VOTRE SÉLECTION
Vous pouvez mémoriser les informations que vous souhaitez retrouver rapidement dans votre espace personnel

 

Enfance

Au sommaire

Accueil > Enfance > Congés de maternité et de paternité : l’opinion des Français passée au crible

Congés de maternité et de paternité : l’opinion des Français passée au crible

(08/02/2019)

La Drees publie une étude relative au recours et à l’opinion des Français sur les congés de maternité et de paternité.

D’après le baromètre d’opinion de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), en 2016, même si 6 Français sur 10 considèrent la durée des congés de maternité et de paternité suffisante, beaucoup d’entre eux regrettent que la durée du congé de paternité ne soit pas plus longue.

Des Français un peu moins satisfaits de la durée du congé de paternité que de celle du congé de maternité


38 % des Français, dans leur ensemble, trouvent le congé de paternité trop court contre 33 % pour le congé de maternité. « Dans le détail, 20 % des Français souhaitent allonger à la fois les congés de maternité et de paternité, 13 % seulement le congé de maternité et 18 % seulement le congé de paternité », indique l’étude.
Et, ce sont en majorité les plus jeunes qui émettent cet avis : en moyenne, en 2014 et 2016, 63 % des 18-24 ans souhaitent que sa durée augmente contre 19 % chez la population âgée de 50 ans et plus. Ainsi que les parents de jeunes enfants les plus diplômés. « Les résultats varient alors de 24 % pour les personnes n’ayant aucun diplôme ou uniquement le brevet des collèges à 44 % pour celles diplômées de l’enseignement supérieur », précise la Drees, laquelle remarque que le souhait d’allonger le délai du congé de paternité va de pair avec le partage des tâches familiales.
Pour autant, même si les plus jeunes sont plus enclins à vouloir rendre le congé de paternité obligatoire (un tiers des moins de 35 ans contre un quart des plus de 50 ans), 7 Français sur 10 pensent qu’il doit rester facultatif.

Pour le congé de maternité, si c’est entre 25 et 34 ans qu’il est souhaité un allongement de ce congé, à partir de 35 ans, la proportion de Français estimant la durée du congé de paternité trop courte est similaire à celle du congé de maternité. Et, le souhait d’allonger le congé de maternité se retrouve chez les catégories de personnes plus attachées aux stéréotypes de genre et donc moins sensibles aux partages des tâches.

Le recours au congé de paternité dépend de l’activité professionnelle du père ainsi que de la mère


Il s’avère d’après l’étude que, quand la mère n’a jamais travaillé, seuls 4 pères sur 10 prennent leur congé de paternité. Par contre, quand le père et la mère travaillent, 9 pères sur 10 prennent leur congé dans le secteur public et s’impliquent davantage dans les tâches familiales, indique la Drees.
Recours bien moindres, en revanche, lorsque le père est un travailleur indépendant, ce dernier n’ayant alors recours au congé de paternité que dans 3 cas sur 10. Et qui concernent également les femmes non salariées, lesquelles utilisent moins souvent leur congé de maternité (seulement 6 mères non salariées en 2013 sur 10 ont pris un congé de maternité à la naissance de leur benjamin).

Notons, enfin que ce sont les femmes qui sont les plus favorables à un allongement des congés de paternité et de maternité. « En moyenne en 2014 et 2016, 39 % d’entre elles trouvent la durée du congé de paternité trop courte, contre 31 % des hommes. Et, cet écart est encore plus marqué pour le congé de maternité (35 % contre 24 %) », note la Drees.

Plan du site | Liens utiles | Mentions légales / Cookies | Politique de confidentialité | Contactez-nous
Ajouter à mes favoris
http://cg13.guide-familial.fr/actualite-29632-I201-conges-de-maternite-et-de-paternite--l-opinion-d.html